Commit bc8d0f55 authored by Matthieu Boileau's avatar Matthieu Boileau
Browse files

Fix MD syntax in job_310e180c7d5373a631e62f2dea90b796.md

parent 48825d77
Pipeline #8895 passed with stages
in 31 seconds
......@@ -16,10 +16,10 @@ Attachment:
Le Postdoc proposé concerne l’application et l’extension des capacités du code TrioCFD, développé au CEA, dans le domaine du génie des procédés, afin d’étudier l’hydrodynamique couplée du liquide et des précipités au sein du précipitateur à effet vortex. Le Postdoc sera donc focalisé sur la modélisation polyphasique gaz, liquide, solide ainsi que la simulation d’une réaction chimique instantanée, en 3 étapes:
1. Simulation d’une réaction chimique conduisant à l’apparition d’une nouvelle phase solide.
1. Simulation d’une réaction chimique conduisant à l’apparition d’une nouvelle phase solide.
2. Simulation d’un bilan de population en considérant que les particules produites dans un premier temps uniquement les mécanismes de nucléation et croissance cristalline, puis dans un second temps le processus d’agglomération seul, avec des cas tests de validation soit à partir de solutions analytiques connues soit basés sur des études décrites dans la littérature. Les simulations seront de type pseudo-monophasiques avec des particules supposées traceur du liquide.
2. Simulation d’un bilan de population en considérant que les particules produites dans un premier temps uniquement les mécanismes de nucléation et croissance cristalline, puis dans un second temps le processus d’agglomération seul, avec des cas tests de validation soit à partir de solutions analytiques connues soit basés sur des études décrites dans la littérature. Les simulations seront de type pseudo-monophasiques avec des particules supposées traceur du liquide.
3. Simulation d’une réaction de précipitation avec prise en compte de l’apparition d’une phase solide. Les résultats pourront être confrontés aux résultats expérimentaux sur les distributions granulométriques. La qualification est envisagée sur le néodyme III et l’uranium IV à l’échelle du laboratoire (de 50 à 250 mL), mais aussi à différentes échelles pilotes (1, 2,5 et 5L), en batch et en continu.
3. Simulation d’une réaction de précipitation avec prise en compte de l’apparition d’une phase solide. Les résultats pourront être confrontés aux résultats expérimentaux sur les distributions granulométriques. La qualification est envisagée sur le néodyme III et l’uranium IV à l’échelle du laboratoire (de 50 à 250 mL), mais aussi à différentes échelles pilotes (1, 2,5 et 5L), en batch et en continu.
En fonction de l’avancement des travaux, l’impact de la nature de la phase liquide, aqueuse ou organique, pourra également être étudié.
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment