Commit b479d833 authored by Benoit Fabrèges's avatar Benoit Fabrèges
Browse files

Update job_4cd3552b841f02905c37264d151bc265.md

parent 978297c7
Pipeline #14005 passed with stages
in 44 seconds
......@@ -14,8 +14,8 @@ Job_Employer: CNRS
Expiration_Date: 2021-10-31
Attachment: job_4cd3552b841f02905c37264d151bc265_attachment.pdf
L’équipe MOST du LEGI collabore au développement du code YALES2 (http://www.coria-cfd.fr/index.php/YALES2), un outil de simulation pour écoulements incompressibles qui vise à modéliser des écoulements turbulents avec des maillages de grande taille sur des super-ordinateurs massivement parallèles. En particulier, l’équipe MOST développe YALES2HYDRO, une version de YALES2 spécifiquement dédiée au domaine hydroélectrique.
L’équipe MOST du LEGI collabore au développement du code YALES2 (<http://www.coria-cfd.fr/index.php/YALES2>), un outil de simulation pour écoulements incompressibles qui vise à modéliser des écoulements turbulents avec des maillages de grande taille sur des super-ordinateurs massivement parallèles. En particulier, l’équipe MOST développe YALES2HYDRO, une version de YALES2 spécifiquement dédiée au domaine hydroélectrique.
Le code YALES2 est initialement conçu pour effectuer des « simulations des grandes échelles » (*SGE* ou *LES* en anglais) d’écoulements turbulents. Cependant, des *LES* d’une turbine hydraulique complète ne sont pas encore réalisables avec la puissance de calcul actuellement disponible. L’approche *LES* doit alors être couplée à des approches statistiques classiques (*RANS*). L&#39;objectif de ce projet est de mettre en œuvre cette technique de couplage dans le code YALES2.
Une première étape consiste en « l’implicitation » de l’avancement temporel, qui est une étape essentielle pour pouvoir réaliser un tel couplage. L’enjeu est de lever les contraintes de stabilité numérique sur la détermination du pas de temps de la simulation, tout en garantissant les performances du code, en particulier en termes de parallélisme. Le projet démarrera avec la finalisation de cette étape, puis se poursuivra avec le développement de l’approche statistique, puis la mise en place d’un couplage *RANS*/*LES*.
\ No newline at end of file
Une première étape consiste en « l’implicitation » de l’avancement temporel, qui est une étape essentielle pour pouvoir réaliser un tel couplage. L’enjeu est de lever les contraintes de stabilité numérique sur la détermination du pas de temps de la simulation, tout en garantissant les performances du code, en particulier en termes de parallélisme. Le projet démarrera avec la finalisation de cette étape, puis se poursuivra avec le développement de l’approche statistique, puis la mise en place d’un couplage *RANS*/*LES*.
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment